Digital Academy est éligible au FNE et vous propose de vous former à distance info

6 idées reçues sur l’UX design


Publié le  |  8 minutes de lecture

Idées reçues UX Design

Diffusé par Donald Norman, le concept d’UX (User Experience) est apparu dans les années 90. Selon le chercheur et psychologue cognitiviste américain, « l’expérience utilisateur englobe tous les aspects de l’interaction entre l’utilisateur final et l’entreprise, ses services et ses produits. ». En d’autres termes, le design de l’expérience utilisateur est une méthode de conception qui prend en considération les besoins globaux des internautes. Si ce terme a vu le jour plus de 20 ans en arrière, sa définition reste floue pour beaucoup. Voici 6 idées reçues sur l’UX Design !

 

#1 Tout doit être accessible depuis la page d’accueil

Faux ! Face à certaines situations, il arrive que l’on subisse une surcharge cognitive. Autrement dit, le traitement de l’information sensorielle dans un laps de temps donné va être dépassé. Trop stimulé, l’utilisateur se trouve alors dans une situation de stress qui génère des actions irréfléchies et des comportements imprévisibles.

À lire aussi >> Écrire pour le web, une formation incontournable à l’heure du brand content

 

#2 Plus un utilisateur a de choix, plus il est satisfait

Proposer plusieurs choix à ses utilisateurs pour leur offrir un certain contrôle semble judicieux. À condition bien sûr que cela soit fait intelligemment ! En effet, multiplier les propositions sans en définir les priorités augmentera à nouveau cette « charge cognitive ». Vous risquez alors de stopper l’utilisateur dans son processus décisionnel, et peut-être même de générer en lui de la frustration.

Pour éviter les déconvenues, laissez vos utilisateurs découvrir intuitivement votre site web et pensez à prioriser et à hiérarchiser votre contenu. Si votre site est bien pensé, vos visiteurs trouveront rapidement l’information qu’ils cherchent et vivront une expérience agréable, indépendamment du nombre de clics.

 

#3 Pour plaire, il faut un design original

Lorsque l’on se lance dans la refonte de son site ou d’un système applicatif, on est souvent tenté de jouer la carte de l’originalité pour sortir du lot. Celle-ci a ses limites et peut présenter des risques !

Et pour cause, au cours de toutes leurs expériences de navigation, les internautes ont développé des habitudes d’interaction. On appelle ça « l’affordance ». Face à une plateforme qu’ils ne connaissent pas, ces expériences cumulées leur permettent de savoir comment effectuer une démarche ou à quel endroit cliquer pour déclencher l’action souhaitée.

Selon une enquête sur la règle des 3 clics, le nombre de clic n’influence ni la satisfaction client ni le succès d’une action. L’essentiel est la simplicité de navigation entre les pages de votre site web, et que chaque clic ou interaction mène l’utilisateur vers son objectif tout en éliminant les éléments superflus.

À lire aussi >> Zoom sur les nouveaux métiers du digital

 

#4 Un site doit être nécessairement mobile first

Si plusieurs options existent lors de la refonte d’un site web, chacune d’entre elles présente ses avantages ! Un site responsive ou adaptatif peut tout à fait correspondre à vos besoins, mais son développement initial en mobile ou en desktop fait la différence. Pour dénicher la solution adéquate, différents critères sont à considérer : le temps dont vous disposez, vos contraintes, votre cible, et bien sûr votre budget.

 

#5 Les internautes ne scrollent pas

Avec le développement des smartphones et tablettes, le scroll est devenu monnaie courante. C’est pourquoi l’importance de la ligne de flottaison est à prendre avec des pincettes. Loin des idées reçues sur l’UX Design, on considère aujourd’hui qu’il est plus simple de faire défiler une page plutôt que de lire un contenu sur plusieurs.

Le scroll n’arrête donc pas l’utilisateur dans sa lecture, mais pour encourager les internautes à continuer celle-ci, vous devrez prendre en considération d’autres règles de conception d’UX Design et surtout délivrer du contenu à haute valeur ajoutée.

 

#6 Un espace vide sur un design est un espace perdu

Déjà en 1930, Jan Tschichold établit les bases de l’art publicitaire moderne et écrivait : « L’espace blanc doit être considéré comme un élément actif et non comme un arrière-plan passif ». Le vide et l’espace dans le design ne sont pas à redouter ! Vos pages web doivent être aérées pour donner une bouffée d’air à vos lecteurs. Oubliez les fioritures pour rendre plus attractif, car c’est souvent inutile, voire contre-productif. Cela détourne l’attention de vos visiteurs.

 

Vous connaissez désormais les idées reçues sur l’UX Design. Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre dernier article pour découvrir les 7 clés de l’Inbound Marketing !

Retrouvez nos articles classés dans la thématique Web 2.0, Formation Digitale

Découvrez notre offre de formation

DigitalAcademy, l'institut de formation qui fait vivre le digital en entreprise

Découvrir

Pour en savoir plus, appelez-nous au 09 77 21 53 21 ou Contactez-nous




Nos références clients en formation

Depuis 10 ans, la Digital Academy forme aux métiers du web


Laboratoire science et nature 1Laboratoire science et nature 2Laboratoire science et nature 3Système_U_logoGRdFCarrefourTF1LaPosteBarclaysPrintempsbnpparibasCaisse d'EpargneLaboratoire science et nature 4Laboratoire science et nature 5Laboratoire science et nature 6Laboratoire science et nature 7Laboratoire science et nature 8Laboratoire science et nature 9Laboratoire science et nature 10Laboratoire science et nature 11
Voir toutes nos références